Octobre Rose

Yeaaaah c’est l’ Octobre Rose (officiellement depuis le 7)!

Un évènement qui n’a rien à voir avec le roman Octobre Rouge du talentueux Tom Clancy qui fut porté à l’écran avec l’excellent Sean Connery sur la mutinerie de la frégate Storojevoï et qui cristallise un peu les relations tendues qu’avaient l’URSS et les US à cette époque.

L’Octobre rose ce n’est pas une vaste opération de recrutement sectaire visant à faire porter aux gens des rubans ou pins roses. C’est une vaste opération internationale vieille d’une vingtaine d’années qui vise à sensibiliser les femmes sur le cancer du sein, mais pas que, mais aussi et même surtout à collecter des fonds pour la recherche sur le cancer du sein.octobre rose breast cancer

Même si je suis convaincue que cet événement très populaire ne vous a pas échappé, je tiens à en parler ici d’une part, pour essayer de vous mobiliser à cette cause, mais aussi parce qu’en parler c’est témoigner que cette maladie existe et fait partie de notre réalité.
Je n’avais pas prévu de rédiger cet article mais j’en ai ressenti le besoin à la suite de la constatation que j’ai eue par rapport aux médias qui ont témoigné d’une mobilisation furtive (ils en ont parlé au début, et en parleront certainement à la fin de la campagne de sensibilisation).
Comme je le disais, il faut en parler pour lever le tabou et pour que ça rentre dans les mentalités que nous sommes tous concernés de près ou de loin. Ce n’est pas parce qu’une personne a l’air en bonne santé qu’elle est à l’abri de quoique ce soit.
Ce n’est pas mon intention de vous effrayer mais juste d’informer.

Je déplore que cette mobilisation ne dispose pas d’autant de visibilité que le Pasteur don ou le Sidaction par exemple.

Le dépistage est vraiment la clé! Donc, si jamais autour de vous, vous connaissez de ravissantes dames âgées de plus de 50 ans, exhortez les à faire une mammographie. Cet âge est global mais pour certaines qui ont un historique connu ou pas de cancer du sein dans leur famille, ça peut se déclencher beaucoup plus tôt que prévu (le pourcentage des femmes concernées par ce risque héréditaire n’est que de 5 à 10%).
Même si ce cancer concerne à 78% les femmes de plus de 50 ans, 2 femmes sur 10 atteintes ont moins de 50 ans. C’est pourquoi il est recommandé d’effectuer un dépistage dès ses 25 ans.
La campagne de dépistage est une grande campagne de mobilisation mais toute l’année il est possible pour les 50-74 ans d’effectuer un dépistage sans avance de frais, et ce tous les deux ans. Plus aucune raison de ne pas le faire!!!

Surtout, n’hésitez pas à consulter votre médecin et demandez-lui de vous aider à avoir les bons gestes pour pouvoir vous ausculter vous-même chez vous toute seule comme une grande.
Ça ne vous coûtera pas plus que la consultation pour laquelle vous vous êtes déjà déplacée et le must est que ça peut même vous sauver la vie!
Comme on dit chez moi: « il vaut mieux être prudent que malheureux ».

Maintenant une petite observation:
je ne sais pas si c’est le syndrome de Paris ou des grandes villes, mais j’ai remarqué que le mois d’Octobre rose est plus une vaste opération marketing.
Depuis que l’opération a débuté, je n’ai jamais rencontré des personnes mobilisées qui m’informaient ou distribuaient des tracts informatifs. J’ai trouvé ça vraiment décevant car d’autres villes comme Nancy par exemple, mettent en place une forte mobilisation et il est impossible de ne pas s’y intéresser ou même d’être ignorant sur le sujet.
J’ai conscience que la collecte de fonds via les dons d’un certain pourcentage des bénéfices réalisés par ces opérations spéciales sont très importants, mais si la personne concernée est déjà malade et à un stade avancé quel bien tout cet argent fera. Je suis juste déçue que le message de prévention ne soit pas plus porté.

Je rappelle quand même que le cancer du sein est la première cause de décès des femmes par cancer (plus de 10 000 par an). Chaque année des femmes en meurent parce que dépistées trop tard et d’autres faute de moyens pour se soigner. Même celles qui ont eu la chance d’être dépistées à temps et soignées, outre le challenge de s’approprier leur nouveau corps, elles vivent dans le doute permanent car les risques de rechute existent et que tous les 5 ans elles doivent refaire le chemin initial pour s’assurer qu’elles restent en bonne santé.

J’espère n’offenser personne en écrivant ceci:

À toutes ces femmes malades courageuses, qui traversent une période d’une difficulté insoupçonnable, et pour qui les choses ne seront jamais plus les mêmes, la somme de toutes vos peurs ne sera pas plus grande que celle de l’espoir de votre rétablissement. Vous êtes le pilier de l’humanité et ce combat est un combat de plus parmi tant d’autres que vous avez su gagner aussi petits fussent-ils.
Je vous souhaite des lendemains meilleurs.

Etant donné que ma qualification est loin d’être celle d’une spécialiste en la matière, je vous mets quelques sites vers lesquels vous pourrez vous diriger pour plus d’informations.
http://contrelecancer.fondation-arc.org/
http://www.e-cancer.fr/depistage/depistage-du-cancer-du-sein
http://www.cancerdusein.org/

Personne n’est à l’abri; peu importe vos origines, votre couleur, vos convictions, votre âge.
Please share the message and,

Love…always!!!

Publicités

Ici ton opinion est la bienvenue.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s