Dissolvant bio, on adopte?

Lorsque, comme moi, on est une personne sensible, il y a certains choix qui s’imposent à vous. Celui d’un dissolvant bio en fait partie.

Dans mes deux précédentes routines soins des mains/ongles, je vous contais les déboires que j’ai pu avoir.

Je suis passée par presque tous les scénarios: ongles mous, dédoublés, jaunis, cassants, cuticules mal en point, bref ce n’était pas drôle.
Même si maintenant je ne suis pas complètement sortie de l’auberge et que mes ongles se dédoublent encore de temps à autre, les choses ne sont plus aussi dramatiques qu’elles l’étaient.

J’ai d’abord commencé à utiliser les dissolvants vendus en grande surface Diadermine, Maybelline, Auchan, …etc et ils étaient si agressifs que mes ongles étaient blancs après chaque utilisation et mes cuticules sèches.

J’ai alors décidé de passer à quelque chose de plus doux et j’ai utilisé le dissolvant bleu de Mavala. J’en étais aux anges! Il sentait moins fort et était le plus doux de ceux que j’avais utilisé jusque là. Néanmoins, les effets néfastes, même si atténués, étaient toujours présents et mes ongles souffraient toujours…certes moins, mais toujours.

J’ai décidé de passer à quelque chose d’encore plus doux et c’est ainsi que j’ai opté pour le dissolvant rose de Mavala. Il ressemble plus à une huile qu’à un dissolvant classique.
Il sent peu, est efficace, tout en étant très doux. Malgré tout, il fragilise quand même mes ongles et cuticules.

Le dissolvant bio Benecos c’est tout autre chose! Il ressemble plus à de la limonade…sans les bulles.

Ses plus

  • Son odeur de plantes est assez légère et pas agressive. C’est une odeur plus proche de celle d’une lotion ou d’un tonique bio.
  • Sa composition : il contient certes de l’alcool mais celui-ci est quasi-imperceptible. Il contient aussi de la glycérine pour l’hydratation et plusieurs formes et variétés de citron qui sont les actifs qui font le boulot.
  • Son espérance de vie: j’ai été agréablement surprise de voir qu’il peut être conservé 2 ans après ouverture. Même si je ne pense pas que j’ai besoin de tout ce temps là pour le finir, je trouve que cette option permet de pouvoir tester autre chose sans pour autant devoir s’en séparer.

Ses moins que plus

La seule chose que j’ai à lui reprocher est qu’il prend deux fois plus de temps pour enlever le vernis (et beaucoup plus si c’est un vernis à paillettes) que le dissolvant de Mavala.
Pour que ça aille plus vite et pour que ce soit plus simple, je laisse poser le coton imbibé sur mon ongle quelques secondes avant de frotter.

Je suis convaincue par ce dissolvant très doux et ça ne me gêne pas de devoir prendre plus de temps pour nettoyer mes ongles vu que je sais qu’il ne fera pas de mal à mes ongles.
En plus, il a le label BDIH qui est encore plus rigoureux et a dont les critères plus pointilleux réunissant Ecocert, Cosmebio et autres.
Il est aussi moins cher que celui de Mavala. Les 100 mL coûtent environ 7€ soit environ 3€ de moins que le dissolvant rose de Mavala.

Et vous? La marque Benecos vous dit quelque chose? Si ou quels sont vos produits phares?
Le bio prend-il de la place dans votre vie?

P.S: Cet article n’est pas sponsorisé par la COP21

1000 Kisses

blog oxton yan

Publicités

4 commentaires

    • Oooooh! Merci Emilie! ça me fait plaisir !
      Tu auras même découvert 3 dissolvants parce que j’ai récemment vu que Mavala a sorti une version améliorée de leur dissolvant rose extra-doux qui est biodégradable et encore plus douce…paraît-il.

Ici ton opinion est la bienvenue.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s